D Egbe2

DANIEL AYUK MBI EGBE

Daniel Ayuk Mbi Egbe a obtenu une licence en physique et chimie en 1991 à l'Université de Yaoundé (aujourd'hui Université de Yaoundé 1), au Cameroun. En 1992, il a déménagé en Allemagne, où il a obtenu une maîtrise et un doctorat en chimie respectivement en 1995 et 1999, à l'université Friedrich-Schiller d'Iéna. Il a obtenu son habilitation en chimie organique dans la même université en 2006.

De 2006 à 2008, il a effectué des séjours postdoctoraux à l'Institut Max Planck pour la recherche sur les polymères à Mayence, en Allemagne, à l'université de technologie d'Eindhoven, aux Pays-Bas, et à l'université technique de Chemnitz, en Allemagne. Depuis 2009, il mène sa recherche et il enseigne à l'université Johannes Kepler de Linz, en Autriche, où il est membre de l'Institut des matériaux polymères et des tests (IPMT).

Ses recherches concernent principalement la conception de matériaux semi-conducteurs pour des applications optoélectroniques. Il est membre de l'Organic Electronics Association (OE-A) et du Service universitaire mondial en Allemagne. Il est l'initiateur du Bureau de coordination germano-camerounais, fondateur et coordinateur international du Réseau africain pour l'énergie solaire (ANSOLE), fondateur et président d'ANSOLE eV, institution qui représente légalement ANSOLE, et fondateur du Réseau des énergies renouvelables au Cameroun (CAMREN). Il a également initié et coordonne la plate-forme de recherche BALEWARE (Relier l'Afrique, l'Amérique Latine et l'Europe sur les applications de l'eau et des énergies renouvelables).

En 2015, il a été évaluateur indépendant pour le groupe de la Banque mondiale dans le domaine de l'enseignement supérieur et a été nommé membre du conseil scientifique de l'École Supérieure des Métiers des Energies Renouvelables au Bénin. Il a fait partie de l'équipe engagée dans le développement de programmes de recherche à l'Institut panafricain des sciences de l'eau et de l'énergie (y compris les changements climatiques) (PAUWES) à Tlemcen, en Algérie. En 2016, il a été nommé premier chercheur invité Brian O'Connell de l'université du Cap occidental, en Afrique du Sud.

Il est directeur des écoles d'été sponsorisées par la Fondation Volkswagen sur l'énergétique durable et l'eau. Il est actuellement directeur de thèse et conférencier invité au Centre africain d'excellence en énergie pour le développement durable (ACE-ESD) de l'université du Rwanda à Kigali.

Il a publié plus de 120 articles scientifiques. Il parle 5 langues et est père de 4 enfants.

0
0
0
s2smodern